Actualités

Manifestations organisées par l'Af2i

Club des Acheteurs Publics : Critère Prix, problématiques associées et solutions

Le 14 juin 2019

Dans le cadre du « Club des Acheteurs Publics », l'Af2i organise une réunion du Club, le vendredi 14 juin de 8h30 à 10h00 - au siège de l'Af2i, 36 rue de l'Arcade, Paris 8ème : 

Critère Prix : problématiques associées et solutions

Comme tout acheteur, l’investisseur institutionnel est particulièrement attentif à la composante prix (frais de gestion) d’un marché public de gestion d’actifs. S’agissant de choisir l’offre économiquement la plus avantageuse, il posera notamment en regard les moyens proposés (équipes, stratégie, outils, etc) pour la mise en œuvre du marché. Cependant, c’est bien plus tard qu’il saura s’il « en a eu pour son argent » : précisément, si les performances du gérant attributaire sont bien au rendez-vous. Or, d’une part, le filtre sur les performances passées (du produit « témoin ») se fait essentiellement au niveau de la candidature. Et, d’autre part, dans la méthodologie de notation de l’offre, il est difficile de formaliser le lien entre, disons, un processus d’investissement et l’assurance d’une performance à venir. Dès lors, rapporter la promesse d’un niveau de (sur)performance à un prix ne va pas de soi. C’est pourtant ce qui intéressera l’investisseur au premier chef : la performance nette de frais (prix). Le coût véritable d’une sous-performance pouvant être lui, dans certains cas, sans commune mesure avec le prix payé – en particulier, pour les actions. Enfin, dans ce domaine très concurrentiel de la gestion d’actifs, il n’est pas rare que les niveaux de prix proposés par les soumissionnaires soient si compétitifs et si proches (et bas) en terme absolu que l’écartement artificiel des notes en devient contre-productif.

Dans ce contexte, quelle pondération accorder au critère Prix ? Quels sont les niveaux pratiqués – de manière générale et pour les marchés de gestion d’actifs ? Jusqu’où peut-on descendre ? Comment justifier une pondération plus faible que celle observée habituellement ? La pondération doit-elle être adaptée suivant le type de gestion – et les différentes classes d’actifs ? Quels éléments le prix peut-il recouvrir ? Quelles sont les différentes méthodes possibles en matière de notation du prix pour obtenir une discrimination pertinente ? Comment faire le lien entre la performance espérée et le prix (frais de gestion) ? Qu’est-ce qu’une offre anormalement basse – et que doit faire l’acheteur ? Quid des tarifications avec partage de performances (frais variables) ? Les clauses dites de « nation la plus favorisée » sont-elles valides – et praticables ? Dans quelles conditions est-il possible de renégocier le prix en cours de marché ?

 

Programme :

  • 8h30 : Introduction 
  • 8h45 : Discussion sur la base des interventions suivantes :  
    • Rappel des dispositions réglementaires - Franck Lepron (UGGC Avocats) ;
    • Résultats de l’observatoire des marchés publics sur les poids accordés au Prix - Olivier Jéséquel (bfinance) ;
    • Problématiques soulevées et solutions retenues en pratique - Olivier Bonnet (ERAFP) et Caroline Le Meaux (Caisse des Dépôts).
  • 10h00 : Conclusions et calendrier prévisionnel du Club

 

Animateurs de la réunion :

Olivier Bonnet, CIIA, ERAFP

Caroline Le Meaux, CFA, Caisse des Dépôts

Olivier Jéséquel, CAIA, bfinance

Franck Lepron, UGGC Avocats

 

Le Club des Acheteurs Publics est ouvert aux investisseurs institutionnels.

Pour toute information/inscription, vous pouvez nous contacter par téléphone (01 42 96 25 36) ou par e-mail (contact@af2i.org).